Belgique & Luxembourg
   

JOURNÉE DES NATIONS UNIES, LE 24 OCTOBRE 2004


MESSAGE DU MINISTRE BELGE DES AFFAIRES ETRANGERES,
M. KAREL DE GUCHT



Nous commémorons ce 24 octobre la journée des Nations Unies.

C’est l’occasion de redire combien la Belgique est attachée à un système de relations internationales fondées sur le droit, sur la solidarité et sur l’équité. Les Nations Unies y jouent un rôle central.

Je salue l’action déterminée que mène le Secrétaire général, M. Kofi Annan, pour défendre et promouvoir les principes les valeurs de l’Organisation des Nations Unies.

L’année 2005 sera pour nous un rendez-vous crucial. Cinq ans après la déclaration du Millénaire, nous devrons prendre de nouvelles décisions ambitieuses, pour transformer l’Organisation des Nations Unies un instrument multilatéral plus efficace et plus crédible, qu’il s’agisse de lutter contre les nouvelles menaces que constituent le terrorisme et la prolifération, de prévenir les conflits, de promouvoir les droits de l’homme, de contribuer au développement durable et surtout de réduire les inégalités face à la pauvreté et à la maladie.

Le Secrétaire général a notre entier appui pour les initiatives qu’il a lancées à cet égard.

L’avenir des Nations Unies est l’affaire de tous. Je forme le vœu que, partout, les parlements, les citoyens, les organisations non gouvernementales, la société civile s’associent à cette réflexion pour que nous puissions ensemble continuer à construire l’Organisation des Nations Unies dont nous avons besoin en ce début de 21e siècle.

 


Page d'accueil